Les techniciens de maintenance, clés de voûte de l’usine 4.0.

technicien acteur clé-maintenance-industrie 4.0

Les techniciens de maintenance, clés de voûte de l’usine 4.0.

220 décideurs de l’industrie ont été récemment interrogés sur leurs priorités et leurs attentes vis à vis de la maintenance.
Une étude livrée par KPMG et l’usine nouvelle qui révèle les enjeux pour les entreprises du secteur industriel d’impliquer les techniciens dans le processus de transformation numérique de l’entreprise.

 

La maintenance se transforme peu à peu dans les usines elle sera prédictive dans l’usine du futur.

Les méthodes qui consistent à détecter des anomalies sur les équipements de production dans le but d’anticiper les pannes ont une place de choix dans les nouveaux processus de l’industrie 4.0.

En effet, presque 50 % des 220 industriels interrogés affirment l’avoir déjà mise en place dans leur société.

 

 

Même si la maintenance préventive reste privilégiée par 91 % des dirigeants interrogés les nouvelles formes de maintenance gagnent du terrain et les techniciens sont au coeur de la mutation de leur métier.

 

 

 

 

La mise en place du prédictif est plus longue puisqu’elle requiert des compétences digitales et des dispositifs de collecte adaptés (capteurs connectés, dispositifs de collecte mobiles)”.

 

Ces compétences représentent le principal frein cité par les dirigeants dans la transformation numérique de leurs méthodes de maintenance (63 % des répondants).

 

compétences numériques

 

Selon l’étude,  le rôle des techniciens de maintenance dans les opérations de maintenance prédictive, notamment pour identifier les données clés semble reconnu par les décideurs.

Ils sont 83 % à affirmer que les techniciens de maintenance sont décisionnaires ou donnent leur avis sur la digitalisation dans leur entreprise.

 

Techniciens-acteurs clé

 

Cette étude montre à quel point la collaboration entre les services maintenance, production, qualité sécurité est importante pour les industriels, 83 % estiment qu’il s’agit du levier principal pour booster leur compétitivité.

L’objectif étant de casser les silos d’information et de favoriser la communication entre les services garant de la productivité des usines.

 

leviers d'amélioration

 

Parmi les différents outils de l’industrie du futur, ceux relatifs à la coopération ont une place importante. Ainsi, 90% des interrogés ont mis en place des outils de collaboration et 74 % des solutions de mobilité. Bien devant la réalité virtuelle et augmentée (30 %) ou encore l’impression 3D (34 %).

 

Les grands groupes adoptent plus rapidement les différents procédés de l’industrie du futur, contrairement aux petites structures qui semblent moins avancées sur le sujet.

D’autant que le retour sur investissement peut atteindre trois à cinq ans selon 32 % des dirigeants interrogés.

 

 

Vous avez des projets de transformation numérique mais ne savez pas par où commencer ? Nous pouvons probablement vous aider à y voir plus clair.
Contactez l’équipe Flexio.

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website